Sénégal

Sénégal: les premiers passagers ravis de la réouverture des frontières aériennes

Au Sénégal, les frontières aériennes ont rouvert comme prévu ce mercredi. Elles étaient fermées depuis mi-mars dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus. Une reprise progressive, qui dépend de l’ouverture, ou non, des frontières des pays de destination. Le trafic à l’international est aussi soumis à un protocole sanitaire élaboré par le gouvernement : le port du masque est obligatoire, et les passagers à l’arrivée doivent notamment présenter un test Covid-19 négatif.

France: vers un projet de loi prévoyant la restitution d’œuvres au Sénégal et au Bénin

La France poursuit le processus de restitution des oeuvres d’art à l’Afrique. Emmanuel Macron en avait fait une promesse, à Ouagadougou en 2017. Le président avait alors souhaité que d’ici cinq ans, les conditions soient réunis pour des restitutions temporaires ou définitives des oeuvres pillés à l’Afrique par l’ancienne puissance coloniale.

Sénégal: une fresque pour honorer les héros noirs ou africains à Dakar

La mort de Georges Floyd le 25 mai 2020 à Minneapolis aux Etats-Unis a lancé une vague mondiale d’indignation contre le racisme. Elle a initié un grand débat sur la mémoire de l’esclavage et de la colonisation. Faut-il continuer à commémorer des personnages qui ont été des acteurs de ces deux périodes ? Quelle place accorder dans la mémoire collective à ceux qui ont résisté en Afrique ?

Sénégal: l’affaire des oryx morts qui éclabousse le ministre de l’Environnement

L’affaire des six oryx algazelles suscite toujours et encore la polémique. Cette espèce protégée avait disparu du Sénégal, avant d’être réintroduite à partir d’Israël en 1999. Mais deux d’entre eux sont morts lors de leur transfert entre une réserve publique et une ferme privée qui appartiendrait au ministre de l’Environnement, Adbou Karim Sall. Plusieurs activistes demandent alors la démission de l’homme politique.

Sénégal: la crise du coronavirus relance le débat sur l’absence de Premier ministre

Au Sénégal, l’économie du pays est frappée de plein fouet par la pandémie de coronavirus et le président Macky Sall a prévenu que le taux de croissance risquait « de tomber de 6,8% à 1,1%, voire moins ». Face à cette crise inédite, le chef de l’État est en première ligne, sans Premier ministre, puisque la fonction a été supprimée l’an dernier après sa réélection. Dans ce contexte, le débat sur l’utilité de ce poste refait surface.