Tri sélectif : les médicaments aussi ! – A la une


Que faites-vous de vos médicaments non utilisés ? Le bon réflexe est de séparer les boîtes en carton des comprimés non consommés. Objectifs : recycler les emballages et rapporter les petites pilules en pharmacie. Un geste réflexe systématiquement effectué par 57% des Français. 

La quantité de médicaments non utilisés (MNU) diminue en France : elle est passée de 10 827 tonnes en 2018 à 10 675 en 2019. Soit 159 grammes par habitant l’année passée. Une bonne nouvelle pour limiter le gaspillage. D’autant que nous sommes de plus en plus nombreux à faire le tri sélectif des médicaments ! Selon le baromètre Cyclamed-Institut BVA (avril 2020)*, 44% des sondés séparent le carton des plaquettes de comprimés. Contre 40% en 2019.

Quid des gélules et sachets non consommés ?

Près de 6 français sur 10 rapportent de façon systématique leurs MNU chez le pharmacien. Et 8 sur 10 effectuent régulièrement cette démarche. Un geste « particulièrement ancré auprès des retraités (89 %), des plus de 35 ans (86%), des femmes (83 %) et géographiquement auprès des habitants des localités rurales ou de moins de 20 000 habitants (84 %) », étayent les auteurs du baromètre.

Ecologie et sécurité sanitaire

Le geste écologique constitue le motif principal de déplacement pour 85% des sondés ayant l’habitude de rapporter leur MNU en officine. Pour 67%, la sécurité sanitaire passe avant tout. En effet, ne pas garder vos MNU à la maison « limite les risques d’intoxications ou de confusions médicamenteuses au sein du foyer ».

A quoi servent les MNU ?

Vos pilules, poudres et comprimés rendus à la pharmacie ne vont pas à la poubelle. Ces derniers sont en effet revalorisés dans des centres spécifiques, situés en Métropole et en Martinique. En 2019, la transformation de « 14 938 tonnes de déchets (…) rapportées par les ménages français en pharmacie [ont] permis d’éclairer et de chauffer des logements ou établissements publics tout au long de l’année ».

A noter : selon ce même baromètre, 89% des sondés ne rapportant pas encore leurs MNU en pharmacie se disent prêts à le faire. Prise de conscience… action !

*Sondage réalisé en février 2020 à partir d’un échantillon représentatif de la population française, 2 265 individus

  • Source : Conférence de presse Cyclamed, le 26 juin 2020


Source : Destination Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 + 14 =