UN SYMBOLE DE RIGUEUR ET DE GENEROSITE

MERE LEONIE TURPIN 

Le 23 février 2018, Mère supérieure Léonie, connue dans les années 70 sous le nom de sœur Léonie retournait vers le Seigneur à 100 ans.

80 ANS AU SERVICE DE L’EGLISE ET DE L’EDUCATION

Léonie Théophile Turpin, de son nom d’état civil, était issue d’une famille de métis français et de sérère de Ndiaffate dans le département de Kaolack. Après avoir fait don de sa vie à Dieu le Tout-Puissant, elle avait choisi de Le servir dans l’enseignement pendant près de 80 ans.

Cette enseignante, émérite de la congrégation des sœurs de l’immaculée conception de Castres, a marqué son époque par sa rigueur et sa générosité dans l’effort. Tenant, alternativement et durant plus d‘une quinzaine d’années, les classes de CM1 ou CM2 à l’Institution Immaculée Conception de Dakar dans les années et 70, cette institutrice mettait un point d’honneur à inculquer aux jeunes filles qui lui étaient confiées outre les règles de base de la langue française, de l’arithmétique, des sciences naturelles, de l’histoire et de la géographie mais aussi de la couture et de la musique mais également le bien se tenir.

SERVANTE DU SEIGNEUR AU SENEGAL ET A L’ETRANGER

Par la suite, Sœur Léonie, s’est rendue à Fatick, à Mbour et au Bénin, avant de devenir mère supérieure et directrice de l’Institution Notre Dame de Dakar où elle a pris sa retraite. Une carrière professionnelle qui lui permit de suivre plusieurs générations d’élèves allant de la mère à la petite fille.

Mère Léonie TURPIN restera dans le cœur de ses anciennes élèves qui lui sont reconnaissante de la bonne éducation reçue de sa part.

MODELE POUR SES CADETTES

L’une de ses sœurs cadettes disparue en 2014, Mme Jeanne Turpin NDIAYE fut elle aussi enseignante puis directrice de l’école Cerf-Volant de Bopp, un quartier de Dakar.

Anne Marie FALLa

[email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 12 =