Washington dénonce des élections législatives syriennes « truquées »

La porte-parole de la diplomatie américaine estime que le scrutin avait comme unique but de « conférer une fausse légitimité » au pouvoir de Bachar al-Assad.


Alors qu’aucun résultat officiel n’a encore été communiqué sur les élections législatives syriennes de dimanche, les Etats-Unis ont dénoncé, lundi 20 juillet, un scrutin « truqué ». Il s’agit des troisièmes élections parlementaires depuis le début en 2011 d’un conflit ayant fait plus de 380 000 morts et provoqué l’exode de millions de personnes, tandis que le pouvoir et ses piliers sont frappés de sanctions occidentales.

Le parti Baas, au pouvoir depuis un demi-siècle et intimement lié au clan Assad, remporte généralement haut la main ces législatives organisées tous les quatre ans pour élire 250 députés, tandis que la majorité des opposants vivent en exil ou dans les secteurs échappant au contrôle de Damas.

« Bachar al-Assad tente de présenter ces élections douteuses comme un succès contre un soi-disant complot occidental, mais en réalité c’est seulement le dernier d’une longue série de scrutins mis en scène par Assad, sans réelle liberté ni choix pour les Syriens », a réagi la porte-parole de la diplomatie américaine Morgan Ortagus dans un communiqué.

« La Syrie n’a pas connu d’élections libres et justes depuis que le parti Baas d’Assad est arrivé au pouvoir » il y a un demi-siècle, a-t-elle ajouté, déplorant notamment que les millions de Syriens de l’étranger, dont une majorité de réfugiés, n’aient pas eu le droit de voter.

Le Monde avec AFP


Source : Le Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 × 14 =